COMMENT AMELIORER L’ISOLATION ACOUSTIQUE D’UN MUR MITOYEN ?

Vivre dans une maison mitoyenne n’est pas toujours agréable si certains bruits du voisinage vous gênent au quotidien. Rassurez-vous, il est tout à fait possible de régler le problème sans envisager un déménagement, grâce aux techniques d’isolation acoustique des murs. Comment isoler un mur mitoyen ?

Améliorer les performances acoustiques d’un mur mitoyen

Un mur mitoyen peut devenir un sujet de conflit entre vous et votre voisin. Il se peut que ce dernier ne fasse pas attention à votre présence et produise un niveau sonore trop élevé. C’est souvent le cas lorsque le mur s’avère trop fin. La meilleure solution revient à améliorer la performance acoustique du mur. L’isolation acoustique d’un mur mitoyen peut se faire de différentes manières. Vous pouvez poser des panneaux prêts à l’emploi sur le mur. Ce panneau sandwich est composé de plots adhésifs, d’un isolant que vous allez poser au milieu et d’une autre plaque de plâtre en guise de revêtement.

Isoler un mur mitoyen peut également se faire grâce à la pose d’une contre-cloison. Intégrez l’isolant entre votre mur et la cloison pour un rendu optimal. La pose d’un isolant contre le mur est la méthode la plus facile. Commencez par fixer une armature métallique dans laquelle sera installée la couche d’isolant. Placez une cloison par-dessus l’isolant pour que celle-ci fasse office de paroi, puis liez les cloisons à l’aide d’un enduit à joint. Vous pourrez ensuite peindre votre nouvelle cloison.

Bien choisir les isolants acoustiques pour votre mur

Le choix de l’isolant joue un rôle important dans l’isolation phonique d’un mur mitoyen. Préférez un isolant doté d’une performance supérieure à votre objectif, soit 5 décibels (dB) de plus que vos besoins. Vous avez le choix entre la laine de lin, la laine de roche, le pan-terre, la laine de verre, l’ouate de cellulose ou encore la fibre de bois. Choisissez un isolant dont l’absorption des bruits aériens est de 50 Rw minimum. Optez également pour des isolants capables d’absorber des bruits de chocs avec un indice de performance d’au moins 55 dB. Vous pouvez aussi miser sur leur capacité à corriger un bruit. Un indice proche du chiffre 1 est l’idéal.

Vivre à proximité d’un voisin bruyant ne sera plus un problème avec l’installation des bons isolants phoniques. Si vous le pouvez, installez votre isolation acoustique dès la construction du mur. La méthode des 2 murs creux sans ancrage est la plus utilisée actuellement. Un professionnel saura vous expliquer en détail l’importance de cette méthode, les techniques utilisées pour son installation et sa longévité.

La mitoyenneté est souvent difficile à gérer, mais il existe des solutions pratiques et faciles à réaliser pour régler le problème. Vous serez ainsi à l’abri des bruits indésirables. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui vous expliquera en détail les étapes ainsi que les techniques utilisées pour l’installation d’une bonne isolation acoustique.